Podcast

SHB 002 : Comment gérer un lancement de produit qui se passe mal ?

Podcast2
0

Faire un lancement de produit sur internet c’est quelque chose de très prenant, passionnant et excitant. Mais quand tout se passe mal, ce n’est pas vraiment le meilleur moment de votre vie.

C’est ce qu’il s’est passé pour un de mes lancements. Les choses ne se sont pas passées comme prévu, découvrez comment j’ai réagi…

 

Abonnez-vous au podcast :

dispoitunesdispoitunes

Les ressources évoquées dans cet épisode :

Le podcast des superhéros du business – Cliquez ici pour recevoir tous les épisodes

Learnybox – la boite à outils clef en main pour créer et vendre ses formations en ligne (lien direct)

 

Retranscription :

SHB 002

 

Comment gérer un lancement de produit qui se passe mal ?

 

 

Bonjour ici Kevin et bienvenue dans ce tout nouvel épisode du podcast des Superhéros du Business en ligne.

Je suis super content de vous retrouver comme d’habitude à notre petit rendez-vous journalier maintenant qui commence à s’étendre un petit peu.

 

Donc je vous le rappelle, si jamais vous voulez recevoir toutes mes astuces, tous mes conseils et ce podcast avec toutes les informations essentielles pour créer votre business sur Internet, et bien vous n’avez qu’une seule chose à faire c’est vous inscrire pour le recevoir directement via ITunes, via YouTube, ou via réseaux sociaux ou encore la mailing liste puisque vous pouvez vous y inscrire et recevoir toutes mes techniques directement par e-mail avec ce super podcast.

 

Donc aujourd’hui, on a un sujet super intéressant à traiter. Un sujet qui risquerait vraiment de vous faire tout changer sur votre business pendant un lancement de produit.

 

Donc c’est un virage qu’on a failli faire à 180 degrés pendant un de nos lancements  qui avait des résultats vraiment pas extra. Je vais vous expliquer un peu comment on a géré la chose, et comment vous devez vous aussi la gérer.

 

Pour vous donner un petit peu le background et l’histoire, et bien on a fait un lancement il n’y a pas si longtemps que ça. C’était en plein mois de juillet, en été, en France. Il n’y avait pas grand monde qui était disponible. Ça avait tendance à partir un petit peu difficilement. Les résultats n’étaient pas immédiats. Ça mettait des heures et des heures avant d’avoir des retours intéressants par e-mails, et ce qui s’est passé c’est que 3, 4 jours après on a commencé à se concerter avec toute l’équipe.

Et toute l’équipe s’est dit « ça a l’air de pas se passer très bien, il va falloir changer l’offre, parce que ça passe pas, parce que ça se vend pas, parce que ça ne marche pas super bien ».

 

À ce moment-là on n’arrêtait pas de se dire « si jamais on change, on ne saura pas si jamais c’est le changement qui a eu un impact dans le lancement, ou alors si c’était l’offre de base ». Donc on n’aurait pas eu de point de référence pour savoir ce qui avait littéralement plombé le lancement.

Donc ce qu’on a fait, ce qu’on a décidé, c’est qu’on n’allait pas changer de cap, c’est qu’on allait vraiment tenir la route jusqu’au bout, voir ensuite après coup ce qui n’avait pas marché, et au moins on se serait rendu compte en fin de compte si jamais le lancement n’avait pas marché, que c’était peut-être un problème d’offre, que c’était un problème de trafic.

Mais en tout cas on aurait au moins une idée précise, et on n’aurait pas rajouté une nouvelle donnée dans le lancement, qui aurait pu avoir un autre problème, c’est-à-dire une offre complètement différente, donc aucun moyen de vérifier que c’est notre idée de base qui avait complètement foirée le truc.

 

Donc on a rien changé du tout. Ce qui s’est passé, c’est qu’on a cartonné. On a eu un super beau lancement en plein mois d’été. C’est un de mes meilleurs lancements d’ailleurs. En plein été, c’était même le premier. On a vraiment fait un carton avec ce lancement-là.

Au début on y croyait pas trop, on avait vraiment du mal à penser que ça allait fonctionner. Mais au final ça a cartonné, on a eu de super bons résultats et on en est vraiment très content.

 

Donc le maitre-mot, faites attention quand vous faites des opérations de marketing. Ne faites pas, ne prenez pas de virage à 180 degrés avant la fin de la campagne. Ou alors, si vous voyez que vous avez passé quelques jours, 7-8 jours à faire votre campagne et à voir que vous n’avez pas de résultat du tout, là vous pouvez éventuellement vous dire qu’il y a un gros soucis, que ça ne vend pas, qu’il y a peut-être un problème quelque part. Il faut peut-être changer l’offre, changer ce genre de choses.

 

Mais c’est vrai qu’en général, moi j’ai tendance à dire « Allez jusqu’au bout de votre campagne ! »

 

Et ensuite vous pourrez vous dire que la campagne n’a pas marché, c’est sûrement à cause de l’offre, et testez une autre offre complètement différente pour voir si ça marche mieux.

Donc voilà, c’était le conseil de ce podcast.

 

Testez, testez et surtout allez jusqu’au bout de vos idées et une fois que vous avez validé ou non que vos idées étaient bonnes, vous aurez un business qui va pouvoir se développer.

 

Donc voilà, si jamais vous voulez recevoir les prochains épisodes du podcast du Superhéros du Business, eh bien inscrivez-vous sur cette page. Vous avez toutes les informations pour recevoir cet épisode directement par mail, sur ITunes, sur YouTube, ou alors sur Facebook.

Vous pouvez également vous inscrire ou partager tout simplement avec vos différents amis ce podcast qui est là pour vous les amis !

Vraiment pour vous aider à développer votre business et à partir sur les chapeaux de roues avec une activité en ligne sur Internet.

 

Donc voilà, c’était Kevin, je vous souhaite de passer une bonne journée, et on se retrouve très prochainement dans un nouveau podcast !

Vous aimerez aussi
Podcast11
SHB 011 : La chose à ne pas négliger pendant un lancement orchestré
Podcast19
SHB 019 : Le marketing et ce que vous devez ABSOLUMENT éviter sous peine de tuer vos ventes !

Laisser un commentaire

Votre nom*
Votre site internet

Votre commentaire*